Génération wii
par Gérard Tremeau

En inventant un nouveau type de gameplay, Nintendo a donné naissance à une véritable « génération wii ». S’il est sans doute un peu exagéré de l’apparenter à un phénomène de société, la génération wii n’en est pas moins une petite révolution dans le domaine du jeu vidéo.

Parmi les originalités de la génération wii, la plus marquante est certainement l’élargissement de la fourchette d’âge du public ciblé. Pour résumer, on peut dire que la wii s’adresse à tous. C’était d’ailleurs un argument majeur de la marque pour la promotion de sa dernière console. Tandis que Sony visait les gamers et amateurs de haute-technologie avec sa PS3, Nintendo se positionnait d’emblée comme une console familiale pour séduire une génération wii aussi large que possible.

Audacieux, le pari de Nintendo connaît un franc succès : la génération wii intègre les enfants dès l’âge de 4 ou 5 ans, avec des titres comme Eledees, les ados et jeunes adultes avec Call of Duty 3, Splinter Cell ou The Legend of Zelda, et les seniors avec Wii Fit ou Cérébrale Académie. Bien entendu, toutes ces classifications, théoriques, n’ont en réalité aucun sens pour la génération wii, qui se caractérise justement par son usage transgénérationnel : si certains logiciels sont destinés à séduire une catégorie d’âge en particulier, l’objectif de la wii est généralement de favoriser les séances de jeu en famille.

Avec la génération wii, Nintendo a lancé, avec succès, un nouveau rapport au jeu vidéo. Alors que la manette était autrefois l’unique interface entre le joueur et la console, la wii mobilise le corps du joueur dans sa globalité, notamment grâce à sa désormais fameuse « balance board ». La génération wii bénéficie ainsi d’un rapport de simulation et d’identification au jeu particulièrement intense, ludique et prenant !