Jack kirby, dessinateur américain

Jack Kirby, dessinateur créatif et productif, a travaillé avec stan lee.

 

Jack kirby, né le 28 août 1917 dans le lower East Side à New York et décédera le 6 février 1994 à Thousand Oaks en californie.

Il est l’un des dessinateurs les plus productifs dans la chaîne Marvel studio et il aura influencé un bon nombre d’auteurs.

Il a créé nombreux personnages de bande dessinée américaine, publiés chez marvel ; comme par exemple le capitaine américa, les quatre fantastiques, Hulk et bien d’autres. Jack kirby accède à une reconnaissance et à une célébrité, mais il aura des difficultés à faire valoir ses droits d’auteur auprès de Marvel studio, bien que sa descendance ait réclamé des droits auprès d’un tribunal.

Grâce à Timely comics, kirby et Simon, vont créer des séries comics, et naîtra le capitaine america. Avec cette série, il connaîtra un succés immédiat. En 1940, le capitaine america se vend à plus d’un million d’exemplaires. Ce nombre de ventes pour l’époque est dans les normes mais prouve que la série se vend bien et plaît aux lecteurs de comics américains. La national comics engage les deux auteurs et commence à être mieux payé. Ils publieront également des séries qui marchent déjà comme la série Sandman. Ils créent également The newsboy legion dans star spangied comics ce qui feront encore augmenter leurs revenus.

En 1942, jack kirby se marie avec Rosalind Goldstein, ils vivront ensemble toute leur vie.

En 1943, il est appelé sous les drapeaux et participera à plusieurs batailles dont le débarquement en Normandie. Malade, il sera ramené aux états unis et sera décoré de deux médailles.

En 1945, les deux auteurs Kirby et Simon se retrouvent et en association vont signer pour un contrat avec l’éditeur Harvey Comics. Les conditions du contrat sont intéressantes mais malheureusement les ventes connaissent une crise de surproduction et les marchands de journaux ne peuvent plus présenter toutes les bande dessinées dans leur étalage. La national comics accepte de donner une nouvelle chance aux deux auteurs et ils travailleront sur the boys commandos ; mais financièrement, ils sont loin de retrouver ce qu’ils gagnaient avant la crise. Ce sera en 1946 que Simon réussira a obtenir un contrat avec la maison d’édition Crestwood publication et ils pourront continuer de créer de nouvelles œuvres avec the crime never pays, crime does not pay. Les ventes sont satisfaisantes et ils créent une nouvelle série, lockjaw the alligator. L’association de ces deux auteurs va encore frapper dans la nouveauté en créant un genre nouveau, celui de la romance. En 1947, Young romance fait son apparition dans les kiosques à journaux. Pour chaque numéro, les ventes décollent ce qui ravie l’éditeur. Ils vont aller encore plus loin avec boy’s ranch, black magic, the strange world of your dreams et fighting american. En 1954, Kirby et Simon décident de se lancer en auto-édition en inventant un nom d’éditeur, Mainline Publication. Mais à cette époque une commission sénatoriale est instaurée pour étudier la hausse de la délinquance chez les jeunes américains. Une barrière est mise en place pour censurer des histoires et des planches jugés trop violentes. Les comics au genre Horreur ne seront plus diffusés. Cela a entraîné la faillite du distributeur de Mainline Publication et de EC comics. De ce fait, ils ont préféré chercher un nouvel éditeur et Prize les diffusera. Bien que kirby et Simon s’entendent bien pour travailler, ils décident de faire un peu de travail en solo. KIRBY connaît des difficultés en cette période pour trouver des contrats, mais heureusement il s’en sortira en publiant des strip grâce à l’aide de frank Giacoia. Par la suite, DC comics le fait travailler sur des séries comme Green Arrow et Showcase. En 1957, il crée The challengers of the Unknown.

Kirby, la synthèse

La maîtrise de la narration et du dessin de Kirby fait de lui un maître de la bande dessinée. Stan lee parle d’un maître de la narration et d’un inventeur inoubliable et génial. Il harmonise ses pages tout en mettant de la forme en narration et de la force dans les dessins ce qui donne aux personnages une énergie correspondante à leurs super-pouvoirs. De nombreuses personnalités du monde du comics américian conviennent que Kirby a l’art de mettre en avant le dynamisme des super-héros. Ses découpages de planches illustrent bien la détermination à mouvoir les personnages.

Tout son art réside dans les cases marquant une succession d’actions dynamiques.