Les pin-up des années 1940

L’histoire de la pin-up dans les années 1880 à 1940, accompagnée de quelques illustrations.

Les pin-up et l’histoire

Le 13ème siècle a développé la gravure due au fait de nombreuses commandes à cette époque. Le marché explose et les images érotiques vont faire fleurir le marché surtout au 14ème siècle.

Dans les années 1830, arrivent les premières photographies, dont en sujet, l’érotisme ; ces images sont vendues très chers et souvent au marché noir. La surproduction et la demande fait baisser les coûts très rapidement, mais cela reste un marché illégal.

Les photographes et les modèles risquent des condamnations et des amendes.

En 1880, les magazines d’érotisme se vendent comme des petits pains, et grâce à l’apparition de l’impression par point de trame, la photomécanisation va agrandir le marché surtout aux usa et en angleterre. Le grand public accepte facilement ce nouvel art, qui rend la femme attirante et sophistiquée.

En 1890 et 1910, paris, londres et bruxelles seront les trois capitales à produire la plupart des images de pin-up. Ce mot pin-up sera officialisé dans les années 1940. On distingue ce mot un peu partout dans les magazines.

Pendant la seconde guerre mondiale, les pin-up rencontrent un fière succés surtout grâce aux militaires qui consomment beaucoup ce genre de magazines pour se détendre. Cela influera également tout le reste de la population. Des images érotiques de femmes semi dénudées, feront leur apparition auprès d’avions ou véhicules militaires. Yank, the army weekly sera un magazine connu dans le milieu.

Durant les années, 1950, le succés continue d’augmenter. Posters, cartes, calendriers et vignettes à collectionner deviennent des supports d’investissement et touchent un grand nombre de personnes dans le monde entier. Coca cola empreintra cette image de la pin-up pour en faire de la publicité.